pas de publication .com
Guide Offert : Les 5 piliers fondamentaux pour réussir ta transformation physique
Recevoir le guide

Reprendre le sport à 50 ans ? May-Anne réussit à perdre 10 kilos et raffermir son corps

May-Anne 52 ans

J’ai trouvé le site de Jérémy et non seulement j’ai perdu au total 11 kilos, j’ai retrouvé mon poids de jeune femme et j’ai enfin commencé à aimer le sport.

Avant
1,67 m / 64,9 kg
Après
53,8 kg
Évolution du poids
- 11 kg
Tour de taille
- 9,5 cm
Tour de hanche
- 10 cm
Durée du coaching
16 mois
Évaluation Google
5/5 
Étude de cas en vidéo

Quand tu passes devant un miroir et que tu vois ton corps, les premiers sentiments qui viennent sont la honte et le dégoût de toi-même.

Tu te dis qu’il faudrait vraiment reprendre le sport.

Mais tu penses que tu vas être ridicule, et puis de toute manière, te remettre au sport après la ménopause, c’est sûr, tu vas te blesser...

Les médecins te l’ont confirmé.

Et puis bon, tu n'as plus 20 ans !

On est d’accord, tu as déjà eu ses pensées ?

Si j’ai raison, promets-moi que tu vas prendre le temps de lire cet article.

Je te rassure, je ne suis pas mentaliste, mais simplement coach nutritionnel et sportif.

J’ai accompagné des centaines de femmes dans leurs transformations physiques, dont des femmes de plus de 50 ans.

Devine quoi ?

Elles ont toutes eu ses pensées.

Tu n’es pas seule.

Je sais que tu as une vie active, pleine de responsabilités et que tu peines à prendre du temps pour toi.

Ces 20 à 30 dernières années, tu as tout géré en même temps :

  • L’éducation de tes enfants ;
  • Ta carrière ;
  • Ta vie sentimentale.

Maintenant, tes enfants sont grands et sont autonomes ou ils vont bientôt l’être.

Le peu de fois où tu regardes ton corps, tu ne l’apprécies pas et ça te rend triste, au point d’en pleurer parfois.

Les bourrelets et la culotte de cheval font que tu as honte de ton corps.

La preuve : tu t’habilles avec des vêtements amples pour te camoufler.

Ok. Prends une pause, pour toi.

Que tu sois chez toi, dans ton canapé ou dans les transports en commun, prends le temps de te poser.

Il y a quelque chose que tu dois entendre.

En premier lieu, je veux que tu saches qu’il n’est jamais trop tard.

Instinctivement, je pense à May-Anne et Isabelle, qui ont perdu du poids malgrè la ménopause.

Corps d'une femme musclée de 50 ans, grâce à la musculation.
Le résultat d'Isabelle est tout simplement bluffant, avec ce qu'on a mit en place ensemble, elle a redessiné sa silhouette à 55 ans.

Elles se disaient que c’était trop tard, qu’elles allaient être ridicules et même qu’elles allaient se blesser.

Une petite voix au fond d’elles voulaient quand même y croire et elles ont fait le choix de se tourner vers moi.

Je vais te parler de May-Anne qui est devenue sportive a 51 ans.

Elle aussi, elle pensait que c’était trop tard, que la graisse accumulée dans son corps ne partirait jamais.

Après tout, elle n’a jamais aimé le sport, donc se remettre au sport en étant ménopausée et après 50 ans, ça lui semblait impossible.

Et pourtant, en suivant le programme sur mesure que je lui ai fait, elle s’est transformée physiquement, mentalement et elle a gagné en confiance en elle.

Elle a atteint ses objectifs et elle a obtenu le corps tonique qu’elle voulait.

May-Anne est la preuve vivante qu’il n’est jamais trop tard.

Mais avant qu’elle se découvre une passion pour le sport à plus de 50 ans, elle a connu les galères :

“Pendant toute ma vie, au début, quand j’étais jeune, je ne prenais pas de poids.

Je pouvais manger ce que je voulais.

Quand j’avais 21 ans, je suis allée aux États-Unis pendant un an.

Quand je suis rentrée, ça a été catastrophique.

Je pense que mon métabolisme a changé, et là, j’ai commencé les régimes perpétuels, un peu comme toutes les coachées de Jérémy.

J’ai tout testé.

J’ai perdu, j’ai repris, j’ai re-perdu, j’ai repris à nouveau.

Bref, l’effet yo-yo qu’on connait toutes.

J’ai essayé une diététicienne, puis le régime Dukan, qui a bien marché.

J’ai perdu beaucoup, mais j’ai tout repris.

J’étais dégoutée.”

Tu vois des similitudes entre le vécu de May-Anne et le tien ?

Malheureusement, vous n’êtes pas les seules à tomber dans ce cercle vicieux.

Un point sur lequel j’aimerais insister pour que tu comprennes pourquoi l’effet yo-yo est si mauvais : quand tu perds du poids, sans faire de sport, tu perds de la masse grasse, mais aussi de la masse musculaire.

Et tout le danger est là.

Découvre cette vidéo où je t'explique le phénomène :

May-Anne a aussi connu ce problème, et c’est à cause de l’absence de sport dans son quotidien qu’elle avait perdu en masse musculaire et donc en force.

Elle se sentait molle et faible.

Elle était essoufflée très vite et elle avait du mal à porter ses courses.

Elle manquait d’énergie tout au long de sa journée et elle dormait mal.

C’est en janvier 2019 qu’elle a eu le déclic :

“On ne s’aperçoit pas qu’on monte, ça se passe progressivement.

En janvier 2019, j’ai fait un shooting photo avec mes filles.

En regardant les photos, j’ai eu du mal à réaliser que c’était moi.

Mon visage et ma taille étaient gonflés, j’avais complètement changé.

Ça a été le choc, mais il m’a fallu encore 1 an pour que j’aie le déclic.

J’avais 51 ans.

Je me suis dit que je ne pouvais pas rester comme ça, sans mettre une solution drastique en place.”

Quand elle a fait ce constat avec moi, pendant notre appel découverte, j’ai tout de suite su qu’il fallait qu’on parte sur un entrainement léger pour qu’elle puisse reprendre le sport en douceur.

Je voulais lui montrer que se remettre au sport, ça pouvait être ludique.

Concernant son programme, au-delà de l’aspect ludique, il fallait qu’elle prenne du plaisir, et qu’elle arrive rapidement à avoir de petites victoires, pour qu’elle soit fière d’elle-même.

C’est à partir de ce moment que le sport devient une routine tenable sur le long terme.

Pour lui faire prendre confiance en elle, je savais qu’il fallait qu’elle commence son programme d’entrainement en douceur.

Photos avant après de May Anne qui a repris le sport après 50 ans et la ménopause
May Anne s'est métamorphosée en seulement quelques mois en reprenant le sport à 50 ans et après la ménopause. Oui, c'est possible.

Comment reprendre le sport petit à petit quand on n’aime pas ça ?

Tout d’abord, il faut y aller petit à petit, avec la méthode des petits pas.

Un pied devant l’autre, et tu avances progressivement.

Quand tu es née, tu as dû apprendre à marcher pour pouvoir courir.

Avec la reprise d’une activité sportive, c’est pareil.

L’idéal, quand tu débutes le sport, c’est d’en faire un peu chaque jour.

À ce propos, j’ai fait un article sur le fait de faire 10 minutes d’exercice par jour, déjà rien que ça pour reprendre le sport et créer une routine, c’est génial !

Une fois que ton corps a pris l’habitude de faire du sport, tu peux progressivement augmenter le nombre répétitions dans tes mouvements.

D’ordinaire, tu arrives à faire 5 pompes à genoux et désormais tu trouves ça simple ?

Dans ce cas, passe à 6.

Une fois que les 6 te sembleront simples, passe à 7.

Ainsi de suite.

Pour revenir sur la rencontre de May-Anne avec l’activité physique, il lui a fallu une phase d’adaptation pour qu’elle puisse reprendre le sport en douceur.

Ci-dessous une vidéo d’elle en train de faire des squats.

Comme tu peux le voir, elle avait encore quelques craintes, vis-à-vis d’une potentielle chute, donc elle se sert de son lit pour se sécuriser, et pas pour se poser.

Ça a amorcé le début de sa transformation physique et mentale, parce qu’elle a vu qu’elle était capable de faire du sport à la maison.

“Déjà, il faut regarder les vidéos, ensuite, il faut se filmer pour montrer à Jérémy si les mouvements sont bons ou pas.

Au début, il faut s’approprier le programme.

Ça demande des ajustements.

J’ai investi, j’ai acheté le TRX, les élastiques, je me suis dit, je ne vais pas le faire à moitié.

D’ailleurs aujourd’hui chez moi, j’ai la barre avec mes 25 kilos de poids à mettre dessus, et je continue à racheter des poids petits à petits.

Je commence à avoir une vraie salle de sport chez moi dans mon salon.”

Une fois qu’elle a eu un bon niveau en musculation, j’ai demandé à May-Anne de travailler “l’échec musculaire”.

Je suis conscient que le nom peut faire un peu barbare, mais je vais t’expliquer :

Il s’agit de faire une série de mouvements avec le plus de répétitions possibles, et ça, sans pause.

On dit que l’échec intervient au moment où ton corps n’est plus en mesure de faire une répétition supplémentaire.

Le but est que ton corps ait l’habitude d’aller toujours un peu plus loin et de puiser dans ses réserves.

Pour en arriver à ce stade, il faut que tu aies pris l’habitude de t’entrainer régulièrement.

Les erreurs à ne pas commettre quand tu reprends le sport

Reprendre le sport, c’est bien, mais ça ne doit jamais se faire au détriment de ta santé.

Je m’explique : suivant ton poids et ton pourcentage de masse grasse, tu dois faire attention à ne pas abimer ton corps

Si tu es en surpoids et que tu as décidé de faire de la course à pied, je vais être franc avec toi, ce n’est pas une bonne idée.

Avec les chocs à répétitions à chaque pas, même avec les meilleures chaussures de course à pied du monde, tu vas progressivement détruire tes articulations.

Pour une reprise progressive du sport, il vaut mieux opter pour des exercices de musculations légers, mais réguliers.

Une séance de sport hebdomadaire d’une heure et demie pour te remettre au sport, je pense également que ce n’est pas une bonne idée.

Si ton cerveau enregistre le sport comme une contrainte, qu’il trouve ça dur et pas ludique du tout, tu ne pourras pas être régulière et atteindre tes objectifs.

Commence petit pour viser grand, et surtout, prends du plaisir dans ce que tu fais.

Une autre erreur que je vois souvent quand on veut se remettre au sport : faire des abdominaux quand on a de la graisse viscérale et qu’on a le ventre qui part vers l’avant.

Là aussi, c’est une mauvaise idée.

Le fait de faire des abdominaux va les faire gonfler et accentuer l’effet du ventre qui part vers l’avant.

Il faut privilégier les exercices qui resserrent les abdominaux, comme le gainage.

Une autre championne avait ce problème là : il s’agit de Laëtitia.

Je t’invite à lire son témoignage qui explique comment elle s’est débarrassée de sa graisse viscérale.

Quel sport pour reprendre une activité physique ?

Quel que soit ton travail, que tu sois assistante de direction, assise derrière un ordinateur toute la journée, ou que tu sois infirmière libérale tout le temps debout, il faut que tu bouges.

On est d’accord, être debout fait que ton corps brûle naturellement plus de calories.

Mais pour te remettre au sport, quel que soit ton métier, rien de tel que la musculation.

Tu vas faire fondre progressivement ta masse grasse et créer de la masse musculaire, ce qui va te rendre forte et tonique.

Et si tu es régulière, il n’y a pas de raison que tu ne te transformes pas comme l’a fait May-Anne.

Encore aujourd’hui, je suis fier de la rigueur avec laquelle elle s’est entrainée.

“Je l’ai pris comme un jeu, j'essaie, je fais mon maximum, j’apprends des nouvelles choses.

Du coup, c’était très ludique.

C’est ce qui m’a permis de ne rater aucun entraînement durant les 8 premiers mois.

Cerise sur le gâteau, quand j’ai vu mon corps changer grâce au sport et à l’alimentation, ça m’a encore plus motivée.

J’ai tenu sur le long terme, et je me suis très vite sentie bien mieux dans mon corps.”

En plus d’avoir repris le sport, May-Anne a aussi adapté son alimentation et sa manière de cuisiner.

Elle a remplacé les produits riches et gras par des versions allégées.

Elle pensait que ça n’allait pas être bon, mais au final elle a été bluffée, par ces versions moins grasses.

D’ailleurs, lorsque tu suis ma méthode, tu as accès à une formation complète sur la nutrition, mais aussi tout un panel de recettes variées, allégées mais, toujours gourmandes.

Avec ma chérie Maëlle, on partage chaque semaine de nouvelles recettes riches en protéines et des repas peu caloriques, testés et approuvés.

C'est exactement ce qu'on mange.

“J’ai appris à faire de nouvelles recettes, en utilisant des produits allégés.

Ce que je cuisine aujourd’hui a plus de goût.

J’ai appris à utiliser les épices, le lait de coco allégé.”

Elle a également appris à compter ses calories pour créer un déficit calorique et favoriser sa perte de masse grasse.

S’il y a bien un complément avec le sport qui va t’aider à atteindre tes objectifs, c’est le déficit calorique.

Si ton emploi du temps le permet, tu peux aussi aller dans une salle de sport.

Comment reprendre le sport en salle ?

J’aimerais revenir sur une croyance : ce n’est pas parce que tu fais du sport en salle que tu vas te bodybuilder contre ton gré, ou devenir un homme.

Le but de la salle de sport, c’est d’avoir accès à des équipements que tu n’as pas chez toi, pour travailler l’harmonie de ta silhouette.

Tu es une femme et tu le resteras, fais-moi confiance.

Peut-être que tu as déjà eu des mauvaises expériences en salle de musculation.

Entre le fait de ne pas te sentir légitime, car inexpérimentée et l’impression que tout le monde te regarde, ce n’est pas facile à gérer.

Il faut que tu saches également que je n’encourage jamais mes coachées à aller à la salle si elles ne sont pas prêtes, aussi bien physiquement que mentalement.

Pour en revenir à May-Anne, elle avait déjà l’expérience de la salle de sport, mais sans être vraiment régulière.

“Avant de suivre le coaching de Jérémy, j’avais un abonnement à la salle.

J’y allais 3 mois, puis plus du tout, puis je reprenais un abonnement, et ainsi de suite.

Au final, ça me coûtait cher pour le peu que j’y allais.

Puis là, quand Jérémy m’a donné des exercices qui nécessitent d’aller à la salle, je n’ai pas rechigné, même si je préfère me lever, faire mon sport chez moi et partir bosser.

La salle, c’est vraiment une fois par semaine ou le week-end.”

May-Anne a pris goût au sport et au fait d’aller à la salle justement parce qu’elle y est retournée au moment où elle était prête.

C’est ce qui fait qu’à 51 ans, elle est devenue régulière et qu’elle a désormais un abonnement qu’elle rentabilise.

Comment reprendre le sport après 50 ans ?

Là aussi, on est à nouveau sur une croyance qui voudrait qu’après 50, ans les femmes ne soient plus capables de faire du sport.

C’est complétement faux !

Après s’être remise au sport grâce à la musculation, May-Anne a eu envie de faire de la course à pied.

On en a parlé tous les deux, elle m’a demandé ce que j’en pensais et je l’ai encouragée.

Cerise sur le gâteau, Philippe, son conjoint, en fait déjà !

Parfait.

Le fait de partager cette activité avec lui, ça renforce encore plus leur lien.

Le fait de pratiquer une activité en duo avec son conjoint, ça permet également d’avoir un soutien moral et de tenir sur le long terme.

“En plus, mon conjoint fait de la course, ça a donné une occasion de partager quelque chose avec lui.

Et puis moi, je lui ai fait découvrir la musculation.

Il en fait en salle, et il a installé une barre de tractions.

Au début, il n’était pas bon, maintenant, il en enchaîne 10, même à l’équerre.

Il a vu son corps changer aussi, parce qu’il mange plus équilibré.

On va même à la salle ensemble.”

Pour en revenir au fait de se remettre au sport après 50 ans, comme je te disais précédemment, il faut y aller progressivement.

Tu vas avoir besoin de petites victoires rapidement pour être fière de toi et de tes progrès.

Les exercices de musculation à la maison sont un excellent moyen de reprendre le sport.

Parmi les exercices que je préconise régulièrement à mes coachées, on retrouve :

Tu viens de penser “mais moi je n’y arriverai jamais” ?

Sache que c’est mon rôle de coach de te créer un programme de musculation sur mesure.

C’est aussi mon travail de te faire rependre le sport en douceur, de t’y faire prendre goût, puis, que tu constates tes premiers résultats et que ça devienne une routine.

Je fais une parenthèse, mais j'ai une autre Championne en tête pour qui le sport est devenue une routine.

C'est Béatrice, qui a réussi à perdre 10 kg à 50 ans.

Avant-après de la perte de graisse au niveau du ventre d'une femme de 50 ans.
Voilà les résultats qu'a pu obtenir Béatrice. On constate qu'elle a perdu sa graisse abdominale tout en affinant sa silhouette.

Se remettre au sport après la ménopause :

Les médecins et ton entourage t’ont souvent dit qu’avec la ménopause, il faut que tu :

  • Te ménages ;
  • Fasses attention à ton corps ;
  • Évites le sport.

Je suis sûr que ça te parle, non ?

Plus que jamais, je t’encourage à te remettre au sport, même après la ménopause, et encore plus si tu es sédentaire et que tu bouges peu dans ta journée.

La sédentarité est l’une des raisons qui font que l’être humain accumule doucement mais sûrement du gras.

C’est ce qui est arrivée à May-Anne.

Mais désormais, elle s’est remise au sport, et elle se sent différente :

“J’ai su que j’étais ménopausée à 51 ans, il y a 1 an.

Et on entend toujours : “les femmes ménopausées, elles grossissent, elles ne peuvent plus perdre”.

Sauf que moi, aujourd’hui, en étant ménopausée, je suis une meilleure version de moi-même.

Ça fait 15 ans que je n'ai pas le corps et l’énergie que j’ai aujourd’hui.

Tous les matins je me lève et je fais mon sport.

Avant, si on m’avait dit que j’allais faire ça, jamais je n’y aurais cru.

Je préférais dormir plutôt que de faire du sport.

Maintenant, si je ne fais pas mon sport le matin, je me sens molle toute la journée.

La ménopause, il y a des femmes qui ne la vivent pas bien dans leurs corps, moi, c’est tout l’inverse.”

Pour bien vivre ta reprise d’activité physique après la ménopause, je te recommande vraiment de démarrer par des exercices de musculations légers.

On l’a vu tout à l’heure, mais les pompes inclinées ou à genou, les squats en posant les fesses sur une chaise, les élastiques de musculations et le TRX sont les exercices que je te recommande.

Ce que j’aimerais que tu retiennes sur le fait de reprendre le sport même après 50 ans :

Le meilleur moment pour te remettre au sport, c’était hier.

Le deuxième meilleur moment, c’est aujourd’hui !

Il n’est jamais trop tard.

Laisse de côté les médecins et les gens qui te disent que, après la ménopause, c’est impossible d’avoir un corps ferme et tonique.

Fais tes propres expériences.

Regardes ce qui fonctionne pour toi, ce qui ne fonctionne pas et ajuste si besoin.

Garde en tête que pour devenir une Championne, il faut que tes entrainements soient légers au début, mais réguliers (3 ou 4 fois par semaine).

Ta transformation physique se joue sur la durée.

Si c’était une course à pied, on serait sur un marathon, plutôt que sur un sprint.

D’ailleurs, en parlant de marathon, May-Anne en a couru et m’a envoyé cette photo d’elle et de son conjoint, Philippe.

Si comme May-Anne, tu sens que c’est le moment, que tu es prête à te remettre au sport, contacte-moi pour qu’on en discute ensemble et que je puisse t'aider à te transformer.

Avis vérifié

Par où commencer ?

Quand j'ai contacté Jérémy en février 2021, j'avais tout essayé.

Des régimes, des diététiciennes avec des listes de courses à respecter à la lettre, des menus barbants, Weight Watchers (WW), Dukan, j’en passe et des meilleures…

Tant et si bien que j’avais baissé les bras…

Les kilos s’étaient incrustés et ma balance m’envoyait des messages du type « attention votre niveau de graisse commence à être alarmant vous devez consulter ».

C’est lors d’un shooting photo avec mes filles que je me suis rendue compte que je ne pouvais plus supporter mon corps tel qu’il était.

Je me voyais difforme.

Et j’ai trouvé le site de Jérémy en faisant des recherches sur internet.

Et bien, non seulement j’ai perdu 7 kilos en 6 mois, j’ai retrouvé mon poids de jeune femme mais j’ai commencé à aimer le sport.

J’avais arrêté le sport et la salle de gym car je ne voyais que mon prélèvement bancaire passer tous les mois, sans résultat.

Je n’aimais ni la musculation et ni la course.

Aujourd’hui, je fais de la muscu 3 à 4 fois par semaine et je cours 3 fois par semaine.

À 52 ans, j’ai couru mon premier semi-marathon…

Moi qui ne pouvais pas courir 10 minutes.

Jérémy m’a non seulement appris à aimer le sport mais surtout à me dépasser.

Photo de May-Anne qui a perdu du poids et franchit la ligne d'arrivée de son semi-marathon à 50 ans

Incroyable.

Avec Jérémy, tout semble simple si on suit ses conseils.

Non seulement, il est pédagogue et bienveillant (méthodes et tips documentés de manière très précise) mais il suit ses coachées avec gentillesse, tout en étant là pour elles.

Je suis fan de ses recettes healthy qu’il nous concocte avec sa chérie Maëlle.

Son site est top et s’améliore en continue.

Jérémy ne se contente pas du peu pour ses coachées !!

Il est à 100% tous les jours.

Que ce soit en direct ou via la Tribu, son espace privé.

J’ai même tellement apprécié son coaching que j’ai repris après quelques mois en solo pour finir ma transformation à ses côtés.

Et j’ai encore perdu 3,5 kilos.

Je me sens bien dans ma peau, sportive et épanouie.

Moi qui n’ai jamais été du matin je me lève aujourd’hui tous les matins une heure plus tôt avec la pèche pour faire ma séance de sport.

Je me suis même mise à la méditation (un peu) et aux pensées positives (je m’égare là).

Bref tout cela pour dire qu’il faut garder espoir et que Jérémy est un ange qui m’a sauvé de moi-même.

Sa méthode marche.

Alors go, go, go !!!

écoute son histoire
Rejoins la discussion

Tu as des questions ou des réflexions à me partager ? Tu peux les exprimer dans les commentaires ci-dessous. Je vais te répondre sous 24h.

Transformation physique femme
Atteins tes objectifs

C'est maintenant que tout commence

Contacte-moi