Jérémy est allongé au sol, face à un pèse-personne et semble choqué de voir le chiffre affiché.

Friction : pourquoi est-ce si difficile de perdre du poids ?

Si tu as déjà tergiversé ou lutté pour commencer quelque chose malgré toute ta bonne volonté, tu as sans aucun doute ressenti cette force incorporelle : la friction.

Une des définitions de la friction est « la force qui s'oppose au mouvement d'un objet »

Et quand on examine les frictions en ce qui concerne la motivation ou le changement d'habitude, c'est exactement ce que c'est : un conflit entre, qui tu es en ce moment (toi au présent), et qui tu veux être à l'avenir (futur-toi).

  • Le "futur-toi" est la partie mature et rationnelle de toi qui veut faire tout ce qu'elle devrait faire comme mieux manger, faire du sport, dormir suffisamment, etc.
  • Le "toi au présent" est la partie enfantine de toi qui veut continuer à faire ce qu'elle a toujours fait.
    Elle ne veut pas changer parce que le changement est difficile et effrayant et cela signifie prendre ses responsabilités.

Par exemple, "futur-moi" veut écrire cet article tandis que "moi au présent" veut aller sur Instagram et parcourir le fil d'actualité, sans réfléchir pendant des heures.

Parcourir à l'infini son fil d'actualité Instagram est plus facile que d'écrire un article de 1000 mots.

Ces deux objectifs contradictoires créent une quantité insurmontable de frictions.

Donc, au lieu de faire l'un ou l'autre, je finis par rester devant mon écran à regarder cette page blanche, puis à me faire alpaguer par les notifications des emails ou messages que je reçois.

Puis, sans même m'en rendre compte, il est déjà midi et j'ai des dizaines d'autres choses à faire.

Alors, écrire cet article, est relégué à l'endroit imaginaire qui est...

Demain.

C'est là où tout le processus se répète.

Remettre à demain quelque chose qui peut être fait immédiatement, tu connais ?

Bien sûr, tu lis cet article, ça signifie que j'ai surmonté le "moi au présent".

J'ai terminé la rédaction, je l'ai relu, puis je l'ai publié.

Comment ai-je fait ?

Heureusement, j'ai aujourd'hui plus d'expérience pour surpasser le "moi au présent" afin que le "futur-moi" puisse travailler sur les objectifs que je me suis fixé.

Voici comment vaincre le "toi au présent" et atteindre ton objectif de transformation physique.

1) Fixe-toi de petits objectifs réalisables.

Souviens-toi, le "toi au présent" est enfantin et ne veut rien faire d'autre que les choses qu'il connait déjà et dont il peut tirer un plaisir immédiat.

Donc, si tu te fixes un objectif trop ambitieux, tu vas échouer.

Comme j'aime le dire : pense petit, rêve grand !

Alors au lieu de ça, tu vas vouloir te fixer de petits objectifs réalistes que tu es sûre de pouvoir atteindre rapidement.

Si ton objectif est de perdre 30 kilos, par exemple, divise-le en tranche de 1 à 3 kilos maximum.

Perdre 1 à 3 kilos est moins intimidant que 30 kg ; c'est aussi quelque chose que tu peux réaliser en quelques semaines.

Cela va t'aider à rester motivé au fur et à mesure que tu constateras des progrès.

2) Concentre-toi uniquement sur les actions qui te font avancer vers l'objectif.

Maintenant que tu as un mini-objectif en tête, concentre-toi sur les choses que tu dois faire chaque jour pour te rapprocher de ton objectif.

Cela peut-être :

  • Tenir un journal alimentaire
  • Faire du renforcement musculaire à la maison
  • Marcher 20 minutes, etc.

Mais il ne suffit pas de choisir une action.

Tu dois être vraiment précise.

Voici un exemple avec le sport.

"Faire du sport 2x par semaine" c'est...

Mmh...

C'est trop évasif ; trop facile à dire.

Voici comment reformuler cette action :

"Je vais me réveiller 10 minutes plus tôt et faire 10 minutes d'exercice chaque matin, avant d'aller prendre ma douche.

Voilà qui est beaucoup mieux.

Tu sais exactement quoi, à quel moment, et où faire ces choses.

Tu peux faire la même chose avec ton niveau d'activité.

Je vais marcher 20 minutes devient :

À chaque fois que je me rends au travail, je vais garer ma voiture à 10 minutes à pieds du lieu, pour pouvoir marcher à l'aller et au retour.

10 minutes de marche, c'est à la portée de tous.

Mais je sais que tu es perfectionniste...

Alors, ça te semble trop peu pour avoir des résultats n'est-ce pas ?

Regarde :

  • En une journée tu auras marché 20 minutes (aller-retour)
  • En une semaine 1h40
  • En un mois quasiment 6 heures et demie !

Je te laisse calculer à l'échelle d'une année ce que ça représente.

C'est fou, tu verras.

Faisons la même chose avec ta nutrition.

« Je vais prendre mon petit-déjeuner à (quelle que soit l'heure à laquelle tu souhaites prendre le petit-déjeuner) ; déjeuner à (quelle que soit l'heure à laquelle tu vas déjeuner) ; et dîner à (quelle que soit l'heure à laquelle tu dîneras) et je vais veiller à consommer au moins 20 g de protéines à chaque repas (ce qui représente environ 100g de poisson ou viande)."

3) Obtiens une victoire rapidement.

L'une des raisons pour laquelle le "toi au présent" est si réticent à faire les choses que tu veux, c'est parce qu'il ne croit pas que tu peux le faire.

Plus tu vas cumuler des échecs, plus il risque d'y avoir de frictions.

Tu dois donc à tout prix, te prouver que tu peux y arriver, en obtenant une victoire rapide dès que possible en commençant ton objectif.

4) Donne-toi une deadline.

Si tu n'as pas de date limite, il est très facile de devenir complaisant et de perdre l'urgence : loi de Parkinson.

Avoir un délai précis te permet de rester concentré et t'empêche de déconner.

À quoi devrait ressembler ton échéance ?

Ça dépend de combien de kilos tu as à perdre...

Mais je suggère de fixer un objectif de perte de 0,5 à 1% de poids (moyenne de ton poids hebdomadaire), par semaine.

Et puis en utilisant cela comme une ligne directrice approximative pour déterminer combien de temps cela te prendra.

N'oublie pas qu'il s'agit d'une ligne directrice approximative : tu peux parfois perdre plus, ou perdre moins.

Mais avoir un nombre approximatif en tête va t'aider à te fixer une date limite et à rester concentré.

5) Récompense-toi.

Personne ne veut travailler dur sur un objectif et ne pas voir de progrès.

Les récompenses résolvent cela.

À chaque fois que tu atteins ton mini-objectif, tu reçois une petite récompense qui t'indique que tu fais un excellent travail et que tu es sur la bonne voie pour atteindre ton objectif le plus important.

La récompense n'a pas besoin d'être énorme, mais elle doit avoir une certaine valeur pour toi, sinon ce ne sera pas motivant.

Je te déconseille de te récompenser avec de la nourriture.

Car après tout, nous ne sommes pas des animaux.

Je te recommande plutôt de t'offrir un joli vêtement.

Un vêtement, dans lequel tu te sens bien et qui vient nourrir le cercle vertueux dans lequel tu es.

Une belle tenue de sport ou une petite robe qui découvre peu à peu ton corps que tu as si longtemps caché.

Si tu as essayé de perdre du poids à de nombreuses reprises, il est tout à fait normal de te sentir un peu démotivé lorsque tu décides de recommencer.

Utilise les conseils de cet article pour t'aider à bien débuter ta perte de poids et compte sur moi pour t'aider à atteindre ton objectif de transformation physique.

À toi de jouer championne !