Guide Offert : Mes 5 secrets de coach pour transformer ton physique après 40 ans, sans régime

Pilule contraceptive : alliée ou ennemie de ta pratique sportive ?

Es-tu vraiment sûre que ta pilule contraceptive t’aide dans ta transformation physique ? Sur internet, tu trouves un peu tout et son contraire à ce sujet. Dans cet article je vais te donner mon avis de coach nutritionnel et sportif pour que tu y vois plus clair.

Image du ventre plat d'une femme qui prend la pilule contraceptive

Dans la pratique sportive masculine, le fait de prendre des hormones peut affecter leurs performances. En revanche, on a tendance à oublier que les femmes aussi prennent des hormones, via la pilule contraceptive. En effet, la grande majorité d’entre elles sont basées sur un mécanisme hormonal. Plusieurs taux d’hormones se trouvent alors chamboulés par la pilule contraceptive. On entend souvent dire que le fait de prendre la pilule fait grossir. Mais est-ce que cette rumeur est fondée ? Finalement, est-ce que la pilule a un effet positif ou négatif sur tes entraînements ? Installe-toi tranquillement, on va décortiquer tout ça.

Déconstruction d’un mythe : non, les oestrogènes ne te font pas grossir

Cellule oestrogènes d'une femme

On en a parlé précédemment dans l’article sur l’impact du cycle menstruel sur ton entraînement sportif (je t’invite à lire cet article si ce n’est pas déjà fait). : l’oestrogène est accusé à tort de te faire grossir. En fait, la faute vient, en grande partie, de la progestérone !

Pour rappel, l’oestrogène est un allié de la musculation au féminin puisqu’il favorise l'absorption du glucose par les fibres musculaires. Grâce à lui, tes muscles peuvent se contracter plus longtemps (endurance de force). Tu peux donc générer plus de force, plus longtemps. Tu vas également tonifier ton corps grâce à la prise de masse musculaire.

Ensuite, on trouve la progestérone, qui elle, annihile les effets de l’oestrogène. Par ailleurs, une autre hormone est bénéfique pour ta pratique sportive, la testostérone. En effet, elle favorise la croissance musculaire. Qui peut potentiellement casser cet accroissement musculaire ? La progestérone.

On retrouve une autre hormone bénéfique pour ta pratique sportive : la testostérone. Celle-ci favorise la croissance musculaire.

Enfin, on notera la présence de la progestérone, qui annihile les effets bénéfiques de l'œstrogène et de la testostérone sur ta pratique sportive.

Que dit la science sur l’impact de la pilule contraceptive sur la musculation :

Risque de rétention d’eau en prenant la pilule contraceptive :

Une autre étude (Procter-Gray et al en 2008) a conclu qu’un petit nombre de femmes participant à l’étude a augmenté sa masse maigre corporelle de 0.8kg. Il s’agirait potentiellement de rétention d’eau. Malheureusement le nombre de participantes était faible et il n’y avait pas de protocole d’exercices précis, ni de suivi alimentaire, ce qui rend l’étude biaisée.

Ensuite, l’étude Dalgaard et al et l’étude Oxfeldt et al, toutes deux réalisées en 2020, ont montré une croissance de la masse maigre, mais comme la croissance des fibres musculaires n’a pas du tout été impactée, les chercheurs ont conclu qu’il s’agissait de rétention d’eau. Par ailleurs, le groupe ayant pris des contraceptifs oraux a consommé plus de protéines que le groupe qui n’a pas consommé de pilule contraceptive, ce qui donne un avantage premier groupe.

Qu’en est-il de la prise de masse musculaire et de tes performances sportives ?

Evolution physique d'une femme qui perds du poids en prenant la pilule contraceptive
Voici la transformation physique d'une de mes coachées. Elle a réussi à se muscler tout en continuant de prendre la pilule contraceptive.

Selon l’étude Elliot-Sale et al en 2020 les performances physiques sont plus faibles de seulement 2% pour les femmes sous pilule contraceptive. Même si ce pourcentage est faible, pour une femme pratiquant le sport en tant que loisir, il n’est pas important. Néanmoins, pour la sportive régulière que tu es, et qui a un objectif défini, il joue légèrement en ta défaveur.

En ce qui concerne l’étude Reichmann-Lee en 2021, elle a démontré que plus le progestatif dans la pilule contraceptive était fortement dosé, plus la prise de masse musculaire était mauvaise.

Pour l’étude Wikstrom-Friesen en 2017 on peut noter que le groupe de femmes sous contraception orale a gagné en moyenne 0,3 kg de masse maigre, tandis que le groupe ne prenant pas de pilule contraceptive a vu sa masse maigre augmenter de 0.5 kg. Pour rappel, la masse maigre est opposée à la masse grasse. Elle contient les viscères, les os, l’eau, et quelque chose qui nous intéresse beaucoup… les muscles !

Un peu plus préoccupante, l’étude Myllyaho et al en 2021 a mis en évidence le fait que les participantes ne prenant pas de pilule ont gagné en masse maigre, et qu’elles ont également perdu une importante partie de masse grasse. Là ou celles sous contraceptifs oraux n’ont vu aucun effet probant.

La pilule micro dosée en oestrogènes : La moins néfaste à ta pratique sportive

Une étude démontre efficacement l'intérêt des oestrogènes dans la prise de masse musculaire : il s’agit de l’étude Daalgard et al réalisée en 2019. Trois groupes de femmes ont été constitués. Un groupe sans contraception orale, un autre a reçu une pilule contraceptive contenant 20 microgrammes d’oestrogènes, et un dernier a utilisé une pilule à 30 microgrammes. Le groupe sans contraceptif n’a pas eu d’effets notables. Cependant, le groupe utilisant les pilules dosées à 30 microgrammes d’oestrogènes a vu une croissance musculaire accrue. Néanmoins, il faut noter que les femmes sans contraception ont consommé 1,1 kg de protéines par jour, là ou les deux groupes prenant des contraceptifs oraux a consommé 1,3 kg de protéines par jour. 

L’étude Romance et al de 2019 était composée d’un programme d'entraînements sur 8 semaines.Les changements corporels étaient très faibles d’un groupe à l’autre, et ce, même si le groupe prenant un contraceptif avait un dosage d’oestrogènes à 30 microgrammes. Malheureusement, même si les micronutriments ont été contrôlés, l’alimentation ne l’a pas été. Ce qui, une fois de plus, biaise l’étude.

Ce qu’il faut que tu retiennes sur la pilule contraceptive et ta pratique sportive :

En matière de sport au féminin, même s'il n’est pas hyper marqué, l’impact de la pilule contraceptive n’est malheureusement pas bénéfique. Au travers des diverses études on a pu constater que si le dosage en progestatif est trop fort, cela risque d’accroître ton appétit. Je pense que tu vois ou je veux en venir : plus d’appétit = risque de fringales = surplus calorique = stockage de graisse. Les effets de tes entraînements sportifs seront également un peu moins marqués.

En somme, si tu as la possibilité d’utiliser un autre moyen de contraception que la pilule, je te conseille de bannir les contraceptifs à base d’hormones. Dans le cadre de ta transformation physique, le préservatif, qu’il soit féminin ou masculin, et le stérilet restent de bonnes alternatives à la pilule contraceptive.

Comme tu le sais, je ne suis pas médecin. C’est pour cela qu’avant de changer ton mode de contraception, je t’invite à en parler avec ton médecin généraliste ou ton gynécologue.

En effet, un changement de contraception est un choix qui doit être réfléchi, et encadré. Je suis convaincu que tu prendras les bonnes décisions en fonction de ta situation et de tes besoins.

Transforme-toi

Jérémy Loreau, coach sportif et nutritionnel pour femme

J'aide quotidiennement des femmes de plus de 40 ans à devenir la meilleure version d'elles même.

Je publie également du contenu basé sur les apports de la science et mes expérimentations, dans le but de t'aider à atteindre ton objectif de transformation physique.

Perdre de la graisse et prendre de la masse musculaire, sans faire de régime.